Skip to content

Vous n’oseriez pas ? La veep le fait

17/01/2013

Veep

1ère diffusion: 22 avril 2012 sur HBO

veepUne bonne petite série de  mi-saison que j’ai beaucoup aimé. Veep c’est le surnom du (ici de la ) vice-président des Etats-Unis.

Je ne connais pas du tout Old Christine mais Julia Louis-Dreyfus est très bien en vice-présidente frustrée qui ne sert pas à grand chose. Son seul but est d’exister politiquement par n’importe quel moyen en dépit des ratés de son équipe de communication et son caractère spécialement antipathique.

Le styles est rapide, un peu à l’arrache mais le tout se suit bien. Les acteurs sont bons, la gamine de My Girl ( Anna Chlumsky ) a bien grandi et Reid Scott est très convaincant  en communiquant ambitieux, opportuniste et cynique.

J’attends la saison 2 avec impatience pour bientôt 🙂

Bande Annonce

Pour les fans des 50s et de Jeffrey Dean Morgan

26/12/2012

Magic City

1ère diffusion: 30 mars 2012 sur Starz

Magic City

 

 

 

 

Le nouvel an 1959 dans un grand hôtel de Miami où Frank Sinatra est attendu pour chanter… Pas mal comme entrée en matière !

Au final c’est du beau (voire très beau, style de l’époque oblige) Jeffrey Dean Morgan en patron d’hôtel pris entre un malfrat un peu taré et des politiciens qui ont du mal à le prendre au sérieux. Grâce à son premier mariage il a hérité d’un des plus beaux morceaux de plage de Miami et en a fait un hôtel.

Tout joue contre lui: un procureur qui veut sa peau à tout prix, un fils avocat qui l’admire mais en même temps le méprise et un autre fils prêt à mettre sa vie en danger pour une belle femme….

Tout ça dans l’ambiance des 60s avec le glamour des Kennedy encore vivants en toile de fond et Cuba à quelques kilomètres (même si je trouve que cet angle là a été mal exploité)

J’ai été déçue par la fin de la première saison, bâclée d’après mo, mais j’attends quand même la suite, le cliffhanger de fin est tentant et… Jeffrey Dean Morgan quand même !!!

Bande Annonce

Mon blog, mes règles

19/11/2012

Hello !!

La régularité n’a pas été mon fort depuis que j’ai commencé ce blog.

Je me disais que le temps avait été vraiment trop long et puis la saison 2012-2013 a démarré depuis des semaines déjà, je ne voyais plus l’intérêt et la pertinence de continuer…

J’étais tout de même frustrée car il me restait quelques séries à décrire. On m’a convaincu (merci Saloua :-p) qu’après tout je pouvais faire ce qu’il me plait, c’est moi qui suis aux commandes.

De plus dans les nouvelles séries de la saison je n’ai rien trouvé qui m’emballe donc à dans pas très longtemps pour la suite des séries américaines sorties lors de la saison 2011-2012 !!

🙂

Femmes aux foyer complètement tarées

04/09/2012

GCB

1ere diffusion : 4 mars 2012 sur ABC

GCBUne petite série mi-saison drôle qui n’a malheureusement pas eu droit à des épisodes supplémentaires voire une saison complète.

Avec la fin de Desperate Housewives, ABC ne voulait pas perdre une tranche d’age mais comme c’est une série irremplaçable ils ont préféré jouer cette fois-ci sur la totale auto-dérision.

GCB (Good Christian Belles ou Good Christian Bitches pour les intimes) voit le retour de Amanda (Leslie Bibb) dans son Dallas natal. Ancienne peste au lycée elle a été changée par la vie, ses anciennes « camarades » sont elles rancunières et ne croient pas à son retournement. Elles sont toutes de bonnes chrétiennes et connaissent la Bible par cœur. Pleines de coups bas et d’hypocrisie elles sont juste hilarantes.

Dommage que la série n’est pas eu sa chance. C’était drôle de voir David James Elliott en texan de base.

Comme un air de Gilmore Girls

28/08/2012

Bunheads

1ère diffusion : le 11 juin 2012 sur ABC Family

BunheadsUne série de l’été dans le monde de la danse classique. Enfin c’est plutôt une danseuse de Las Vegas (Michelle) qui se retrouve par un concours de circonstances, malheureusement pas toujours bonnes coincée à Paradise. Une petite ville où tout le monde se connaît en Californie.

Elle est contrainte de cohabiter avec sa belle-mère directrice d’une école de danse classique. Michelle se met peu à peu à sympathiser avec un petit groupe d’adolescentes qui ont aussi leurs problèmes.

Je ne connais pas l’actrice principale, Sutton Foster, mais j’aime beaucoup son style et ses échanges avec Kelly Bishop me font joyeusement rappeler les bons moments de Gilmore Girls c’est la même créatrice qui est à la production.

Le premier épisode s’est fait critiqué car on n’y voyait pas de représentant des « minorités » mais je ne suis peut être pas assez touchée pour ne pas trouver bizarre qu’il n’y ait pas de noire ou d’hispanique dans une ville de Californie qui semble être une enclave. J’ai peut être une fausse idée mais je crois que de tels endroits existent aux États-Unis. De toute façon la « gaffe » est réparée dans les épisodes suivants.

J’aime bien et j’attends les épisodes chaque semaine, mais la diffusion semble être assez aléatoire. La première saison de 10 épisodes est terminée mais la chaîne à commander de nouveaux épisodes pour le début 2013 🙂

Bande Annonce

Never call a bitch a bitch, us bitches hate that !

21/08/2012

Political Animals

1ère diffusion : le 15 juillet 2012 sur USA

Political AnimalsDans la lignée des séries sur Washington mais aussi dans celle des femmes fortes du genre Glen Close dans Damages ou Alicia Florrick dans The Good Wife ; avec une pointe de Dynastie, voici la dernière série que j’aime bien du moment.

Sigourney Weaver, pour la première fois à la télévision est la matriarche ici. Oui comme chez les éléphants chez les Hammond l’organisation est matriarcale. Ex-First Lady, elle est secrétaire d’Etat (ministre des Affaires Etrangères pour nous Français) pour le président qui l’a battu aux primaires (toute ressemblance avec des personnes ayant existé…). Entre temps elle a divorcé de son coureur de mari et redore son image auprès de l’Amérique qui la prend tantôt pour une folle féministe ou une hypocrite conservatrice. Ce qui est sûre c’est que c’est une femme forte et intelligente qui aime et porte sa famille qui part en vrille sous l’œil affuté mais parfois bienveillant de la presse représenter par une journaliste (Carla Gugino est très bien) qui hésite entre mépriser, détester ou admirer cette femme.

Ce que j’aime c’est que malgré ses airs on voit tout de même que c’est une série qui se veut plus soap et qui ne se prend pas trop (même si un peu) au sérieux. Beaucoup de bons sentiments sur l’idéalisme américain etc…mais bon, on en attend pas beaucoup.  Il n’y a donc aucune raison de la comparer avec The West Wing, moi ça m’a plutôt fait penser à Veep.

De plus je remarque que dans cette série comme dans d’autres, le héros (ici l’héroïne) fume, au moins dans le premier épisode (comme Will Mcavoy de The Newsroom d’ailleurs), c’est sûrement le câble mais ça surprend de revoir l’objet tant haï et banni en ce moment et du coup ça rend le truc un peu plus vrai. D’habitude c’est réservé au méchant ou aux séries sur les 60s.

C’est une mini-série pour l’été, j’espère que le vent va tourner et que l’on va en voir encore plus, je ne me lasse pas du tout de la famille Hammond.

Faites connaissance avec les Hammond

Une déception voire de la perte de temps

14/08/2012

Missing

1ère diffusion : 15 mars 2012 sur ABC

missingJe ne me souviens plus pourquoi je me suis mise à regarder ça. Il y a avait rien d’autre et la description avait l’air pas mal.

Un ancien agent de la CIA part à la recherche de son fils enlevé en Europe. Imaginez Taken avec une femme à la place de Liam Neeson et pleins d’autres trucs compliqués pour que ça dure une saison et pas 1h30.

L’idée n’est pas mal du tout (enfin) mais le manque TOTAL de réalisme, que ce soient les situations, les « scènes de bagarre » (oui après 15 ans de retraite être encore capable de tuer un mec à mains nues ça fait quand même beaucoup !) et les décors. Je ne sais pas si c’est la manière de filmer, la lumière mais ça fait trop faux. Ashley Judd n’est pas très convaincante en mère hystérique et parano prête à tout etc etc…

Je n’ai pas accroché au suspens à maints rebondissements du truc donc….

Bande Annonce