Skip to content

Un potentiel mal exploité

07/08/2012

Bent

1ère diffusion : 21 mars 2012 sur NBC

bentUn peu beaucoup un raté et c’est dommage car la série avait du potentiel. En une phrase : une avocate récemment divorcée fait tout pour ne pas tomber sous le charme de l’ouvrier qu’elle a embauché pour refaire sa cuisine.

D’accord ce n’est pas l’idée de pitch la plus révolutionnaire de l’année, mais j’aime bien Amanda Peet. C’est un gros flop de l’autre côté de l’Atlantique, ils passent les épisodes par deux (IMPENSABLE !!!). Selon certains, elle aurait souffert d’une mauvaise promo.

Je ne connais pas le bel entrepreneur de travaux, David Walton, mais il est pas mal du tout et assez marrant.  Son père, Jeffrey Tambor, comédien complètement déjanté est pas mal non plus.

C’est quand même assez drôle et se laisse regarder pendant 20 minutes et bien sûr je continue à suivre, tant que je peux, pour savoir si au final…. elle va tomber sous le charme.

Bande Annonce

Une pâle copie du Diable s’habille en Prada

31/07/2012

Jane by Design

1ère diffusion : 3 janvier 2012 sur ABC Family

jane by designUne série de mi-saison. Je n’ai pas été transporté. Une lycéenne à la recherche d’un stage dans la mode, se retrouve embauchée sur un malentendu. Elle continue d’aller au lycée et jongle entre les deux vies car les différentes parties ne sont pas au courant.

Ambiance fidèle à ABC Family, assez fade selon moi et très peu réaliste. Andie Macdowell en caricature de Glen Close est presque ridicule. Donc oui le lycée c’est dure quand on est trop mûre pour y être et c’est trop bien de travailler pour une marque de mode dans le sud de Manhattan en été. Mais bon, en plus on ne peut échapper à des couplets classiques d’ABC Family, sur l’image de soi etc…

Donc ok peut être aussi sur un malentendu et par une après-midi d’ennui ça pourrait le faire. Mais il y avait d’autres choses plus intéressantes à regarder donc je me suis arrêter à l’épisode 4…

ABC Family vient de commander une saison complète,  les aventures de Jane vont donc durer encore un peu.

Bande Annonce

La série qui pourrait me refaire aimer le 20h

26/06/2012
The Newsroom

The Newsroom

1e diffusion le 24 juin 2012 sur HBO

La dernière née d’HBO et la dernière née d’Aaron Sorkin (le créateur de  « A la Maison Blanche« ) rien que ça fait beaucoup. La bande-annonce m’avait fait envie il y a quelques semaines et j’ai été intriguée par l’accueil mitigé qui a été réservé au pilote. Personnellement, j’ai trouvé ça top pour un pilote. Complet, on ne sent pas que des choses manquent, on a plutôt hâte d’être au prochain épisode pour connaître la suite. Continuer de faire connaissance avec cette équipe. J’ai ri, j’ai arrêté de respirer, j’ai eu envie de rembobiner pleins de fois pour revenir sur des citations, des piques lancés comme des lance-pierres, un bon souvenir de soirées à regarder A la Maison Blanche.

Le pitch rapidement : c’est le quotidien de la « salle de production » d’un journal télévisé très populaire. Jusqu’ici tout va bien mais le présentateur qui est insupportable pète un plomb, part en « vacances » 3 semaines et fait son come-back le jour de l’explosion de la plate-forme pétrolière Deep Water Horizon le 20 avril 2010 alors que son équipe le lâche et qu’il se retrouve avec une nouvelle productrice dont il ne veut pas. La meilleure pour le job apparemment, qui revient de 3 ans en Irak, Afghanistan et peut être même Pakistan. Une belle palette de personnages et des acteurs très bien dedans.

Je ne sais pas ce que j’ai préféré: le discours très critique sur l’Amérique qu’elle seule s’autorise à faire et qu’elle fait si bien (enfin Aaron Sorkin) ou celui sur l’importance du journalisme télévisé en temps de crise, pour la démocratie et ce qu’il devrait être.

A part un faux air de The Hour, que j’ai découvert il y a quelques mois et que je trouve génial pour les mêmes raisons à propos de la réflexion sur le journalisme et sa place, j’attends la semaine prochaine avec impatience.

Bande Annonce

« Gladiators in Suits »

12/05/2012

Scandal

1e diffusion le 5 avril 2012 sur ABC

Des « Galadiateurs en costumes » voilà comment se définissent eux-mêmes les membres de l’équipe d’Olivia Pope, la dernière héroïne d’ABC.

Après Grey’s Anatomy et Off the Map, Shonda Rhimes s’éloigne du monde hospitalier pour se tourner vers Washington et le monde de la communication politique.

Olivia Pope  (Kerry Washington) est une « fixeuse », opérant dans le monde plein de secrets et d’histoires tordues de la vie politique dans la capitale fédérale américaine. Avec son équipe de personnes aussi talentueuses que cassées et compliquées, elle aide ses clients à se sortir de situations potentiellement destructrices en terme de relations publiques, dans l’un des endroits au monde où cela compte le plus.

 

Personnellement je ne suis pas totalement convaincue par Kerry Washington que je trouve trop maniérée, mais la série est vraiment bien.

Dans cette première saison (à mon goût trop courte) , Olivia se retrouve à croiser souvent  violemment le fer avec le président des États-Unis en personne (accessoirement son ancien boss qu’elle a aidé à faire élire) et son équipe de requins (la First Lady n’a ici RIEN d’une potiche 😉 )

J’aime bien le président, ça fait bizarre de voir Tony Goldwyn en gentil après Ghost et FBI Portés Disparus. Pourtant il est républicain et je le trouve mignon et attachant quand même, ce n’est pas mis en avant d’ailleurs ( de toute façon je ne suis pas du tout objective, je suis en train de regarder A la Maison Blanche pour la énième fois et personne n’arrive à la cheville de Jed Bartlet, pas même les Kennedys en ce moment !)

J’avais peur d’être déçue par cette série, je suis au final très agréablement surprise et comme dit plus haut, cette première saison est BEAUCOUP trop courte ! Oui j’espère voir la suite des tribulations d’Olivia Pope et du président Fitzgerald Thomas Grant III (oui, même ensemble !!!) dès septembre.

Bande Annonce

PS: selon les dernières nouvelles il semblerait que oui 😀

Une femme modèle ?

14/03/2012

Whitney

1e diffusion: 22 septembre 2011 sur NBC

Une sitcom de base, à l’ancienne, filmée devant un public.

Une série dans la lignée du cynisme comme mode de fonctionnement qui fait rire, en tout cas moi j’adore. D’ailleurs l’actrice principale et productrice, Whitney Cummings, est aussi la productrice de 2 Broke Girls !

Whitney est une « 30 something » qui vit avec Alex (pas beau du tout mais chou juste pour la supporter) depuis 5 ans. Allergique à tout engagement, elle lutte en permanence avec elle-même, pour ne pas avouer qu’elle veut que ça dure avec Alex  sans vouloir passer à l’engagement suprême qu’elle abhorre. La question des enfants n’est pas encore arrivée sur le tapis mais ça promet !

Son groupe d’amis est bien coloré aussi dans le genre « messed up ». Entre la divorcé alcoolique, la hippie qui veut un mariage de princesse et le flic boulet en relation « de mec » (je ne connais pas de traduction satisfaisante de bromance) avec Alex.

Une série très  drôle, de bonnes petites 20 minutes chaque semaine. Beaucoup d’expressions types, qui compromettent selon moi une version en VF 😦 ,  mais qui sait…

La série tient, pourvu que ça dure 🙂

Bande Annonce

Génération pourrie gâtée

11/03/2012

I hate my teenage daughter

1e diffusion: 30 novembre 2011 sur Fox

Une sitcom pas méchante découverte par hasard durant la trêve hivernale.

C’est une vision du retour de bâton violent que se prennent des mères face à leurs filles trop gâtées auxquelles elles ont tout donné.

Pas de tête connue, en tout cas de moi (à part Michael Lee de The Wire et Kyle McCarthy   pour une fois pas gay  ).

Le rythme est pas mal, cependant on a plus l’impression de suivre une succession de sketchs qu’une sitcom, mais c’est toujours très drôle et les situations ne sont pas mal du tout. Une femme américaine de 40 ans qui désespère de ne pas connaître « La petite maison dans la prairie » !

La série a connu une grosse pause et j’ai cru ne pas la revoir, mais bon elle tient…

Bande Annonce

Telle est prise…

07/03/2012

Ringer

1e diffusion: 13 septembre 2011 sur CW

Dans la série des retours sur le petit écran voici Sarah Michelle Gellar, et pas qu’un petit peu car elle tient deux rôles (des jumelles) et est productrice.

Une série dramatique assez classique dans l’ère du temps, Bridget,  une ancienne junkie veut fuir sa vie: elle est l’unique témoin dans un meurtre de la mafia violente et préfère se réfugier chez sa sœur jumelle, Siobhan, avec laquelle elle n’a plus de contact.  Lorsque celle-ci disparait mystérieusement en mer, elle décide de  prendre  sa place, mais il se trouve que la vie tranquille que Siobhan semblait avoir ne l’est pas tant que ça. Ce n’est pas fini de rebondissements (Siobhan serait enceinte, de son amant, le mari de sa meilleure amie…) , et selon moi, trop de rebondissements tuent le rebondissement. Je n’ai pas accroché, même si j’aimerais savoir comment ça se déroule, les résumés de TV Fanatic suffisent, donc peu d’intérêt de regarder les épisodes selon moi.

La série tient pourtant et est annoncée pour une seconde saison, comme quoi.

En même temps  je n’ai jamais été une grande fan de la chasseuse de vampires, je préférais le vrai vampire  Angel  et encore je me suis arrêtée quand il y avait TROP de rebondissements  et d’invraisemblances.

Bande Annonce